Zone à Faibles Emissions (ZFE)

L'Eurométropole de Strasbourg travaille à la mise en oeuvre d'une Zone à Faibles Emissions (ZFE).

La ZFE devrait être une réalité à partir de 2022 : conseils personalisés en mobilité, accompagnements pour les demandes d'aides, campagnes d'informations, contrôles pédagogiques...

Le 1er janvier 2023, les premières restrictions de circulations devraient être effective sur le territoire de l'Eurométropole. Elles porteront sur les véhicules les plus polluants , non classés (absence de vignette Crit'Air) et classés en Crit'Air 5.

Qu'est-ce qu'une ZFE ?

Une Zone à Faibles Emissions doit permettre de faire baisser les émissions polluantes dans les grandes agglomérations, pour améliorer la qualité de l'air et garantir aux habitants un air qui ne nuise pas à leur santé.

Le principe d'une ZFE est de limiter la circulation des véhicules les plus polluants dans un périmètre défini. Pour circuler dans cette zone, une vignette Crit'air doit être apposée sur le parebrise. Elle permet de distinguer les véhicules en fonction de leur niveau d'émissions de polluants atmosphériques.  Les plus polluants et les "non classés" ne pourront pas, sauf dérogation, rouler dans la ZFE. L'idée est d'encourager les moyens de déplacement alternatifs ainsi que l'utilisation des véhicules les plus propres.

L'enjeu de la ZFE n'est pas de bannir la voiture, mais de contribuer au renouvellement du parc automobile grâce à un accompagnement adapté et personnalisé.

 

Comment obtenir sa vignette Crit'air ?

Le certificat Crit'air est un outil national, dejà utilisé dans plusieurs villes françaises. Il classe les véhicules selon six degrés de pollution, en fonction de l'âge et de la motorisation du véhicule. A terme, seuls les véhicules les moins polluants seront autorisés à circuler au sein de la ZFE.

Demandez votre vignette sur www.certificat-air.gouv.fr, muni de votre numéro de carte grise ! 

Pourquoi mettre en place une ZFE ?

Dans le cadre de la Loi d'Orientation des Mobilités( LOM) adoptée en 2019, l'Eurométropole de Strasbourg, à l'instar de 11 autres métropoles françaises, doit mettre en oeuvre une Zone à Faibles Emissions (ZFE) au plus tard en 2022.

Ce dispositif, déja en place dans plus de 200 villes en Europe, devrait aussiêtre rendu obligatoire par la loi Climat dans toutes les intercommunalités de plus de 150 000 habitants d'ici 2024.

Est-ce que des dérogations sont envisagées ?

Des dérogations nationales existent déjà :

- Véhicules d'intérêt général ( police, gendarmerie, lutte contre l'incendie, unités mobiles hospitalières ...),

- Véhicules du Ministère de la défense,

- Véhicules portant une carte de stationnement pour personnes à mobilité réduite.

L'Eurométropole de Strasbourg complétera cette liste de dérogation au regard des résultats de la conférence citoyenne et des besoins exprimés par les participants, artisans, commerçants, professionnels, personnes à mobilité réduite, etc. Elle accompagnera toutes les situations particulières, en tenant compte au mieux des besoins de chacun et des offres alternatives.

Quelles sont les aides prévues ?

L'Eurométropole entend garantir à tous et à toutes le droit à la mobilité : chaque habitant pourra bénéficier  de solutions de mobilité alternative à la voiture individuelle, ou sous conditions de ressources, d'une aide à l'achat d'un véhicule moins polluant.

L'Etat prévoit déjà des mesures d'accompagnement comme la prime à la conversion, le bonus écologique et une sur-prime destinée aux habitants d'une ZFE.

L'Eurométropole prévoit également des aides financières complémentaires pour l'achat d'un véhicule propre par les ménages modestes ainsi que des chèques mobilité pour les déplacements alternatifs à la voiture.

Comment les citoyens sont associés à la mise en oeuvre de la ZFE ?

Du 10 mai au 21 juin 2021, une conférence citoyenne intitulée "Santé, Climat : quelles mobilités pour améliorer la qualité de l'air sur notre territoire ? " est lancée, pour répondre aux questions des habitants du territoire et trouver ensemble des solutions de mobilité adaptées.  Cette conférence commencera lors d'une soirée d'ouverture le 11 mai à 18h, et se composera de sept ateliers thématiques et territorialisés destinés aux habitants et de trois ateliers destinés aux entreprises.

Un débat mobile va se déplacer dans les communes de l'Eurométropole pour venir à la rencontre des citoyens. Il permettra de dialoguer avec les habitants sur le territoire et de répondre à leurs interrogations. A Fegersheim ce débat-mobile est  prévu : 

- Le 18 mai de 8h à 10h au marché,

- Le 27 mai de 16h à 19h à la gare de Fegersheim-Lipsheim,

- Le 15 juin de 8h à 10h au marché.

Un outil numérique sera également mis en place via un questionnaire pour échanger de façon interactive.

A l'automone, l'intercommunalité fera le bilan public de l'ensemble des contributions et ajustera son dispositif d'accompagnement pour tenir compte des apports de la concertation.

 

 S'informer sur le dispositif ZFE :

Plusieurs plateformes sont à disposition des habitants du territoire pour les informer des modalités de mise en place de la Zone à Faibles Emissions :

- Le numéro vert 0 800 100 267, pour s'informer sur les modalités de mise en oeuvre de la Zone à Faibles Emissions et les offres de mobilités à solliciter. Le numéro est actif de lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

- Le site www.zfe.strasbourg.eu, pour obtenir une information détaillée sur les solutions de mobilité offertes par l'Eurométropole de Strasbourg.

- L'adresse mail zfe@strasbourg.eu pour poser ses questions.

 

Les citoyens pourront égelement faire prochainement appel à des conseillers en mobilité au sein de la nouvelle Agence pour le Climat, opérationnelle dès le second semestre 2021.