Zoom sur le métier d'assistant maternel

ENVIE DE DEVENIR ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) ?

Le Relais Petite Enfance Intercommunal accueille et propose aux personnes désirant accueillir des enfants à domicile ou en Maison d’Assistants Maternels des renseignements et conseils sur les démarches à effectuer auprès du Service de Protection Maternelle et Infantile (PMI) de la Collectivité Européenne d'Alsace.

Qu'est-ce qu'un(e) assistant(e) maternel(le) ?

L’assistant(e) maternel(le) agréé(e) est un(e) professionnel(le) de la petite enfance.

Elle/il peut accueillir un à quatre enfants à son domicile ou dans une maison d’assistantes maternelles. Les enfants sont généralement âgées de 2 mois à 6 ans.

L’agrément est accordé pour une durée de 5 ans renouvelable.

Quels avantages ?

L’agrément donné par la PMI garantit aux parents l’existence de conditions de garde satisfaisantes pour la santé, la sécurité et l'éveil de leur enfant. Il s'agit d'un réel professionnel de la Petite Enfance. Aussi, les enfants gardés chez des assistant(e)s maternel(le)s évoluent à leur rythme dans un cadre familial. Souvent entourés d’autres enfants, leur développement global est stimulé (langage, motricité…).

Le travail exercé au domicile garantit de pouvoir concilier vie familiale et vie professionnelle, tout en exerçant un emploi rémunéré.

L’assistant(e) maternel(le) bénéficie de la Sécurité Sociale, ainsi que d’une fiscalité très avantageuse sur sa rémunération.

Sous conditions, elle/il  bénéficie également d’un financement pour améliorer/aménager son logement (prime à l’installation ; prêt à taux 0).

Quelles sont les conditions pour devenir un(e) assistant(e) maternel(le) ?

Gare aux idées-reçues : il ne faut pas être maman et avoir des enfants pour prétendre au métier d’assistant(e) maternel(le). 

Aucune prérogative liée à l’âge ou au statut familial n’est requise pour l’exercice de la profession d’assistant(e) maternel(le). Le fait d’avoir ou non des enfants n’a pas d’impact sur l’attribution de l’agrément.

Deux conditions sont requises pour pouvoir accueillir des enfants :

  • La maîtrise de la langue française.
  • Une bonne condition physique.

Aucun diplôme ni formation n’est demandé pour travailler en tant qu’assistant(e) maternel(le) L’agrément peut être délivré quel que soit le niveau et la branche d’études du candidat.

Deux exigences cumulatives

Pour la constitution du dossier de demande d’agrément, il est nécessaire de répondre à deux exigences cumulatives :

  • Avoir la nationalité française, être un ressortissant d'un pays membre de l'Union européenne, de l'Espace Économique Européen ou titulaire d'un titre de séjour en cours de validité autorisant l'exercice d'une activité professionnelle.
  • Ne pas avoir fait l'objet de condamnation pénale incompatible avec l'exercice de la profession.
S’il manque une de ces deux obligations, la demande d’agrément n’est pas instruite et est rejetée immédiatement.

Réussir les différentes étapes nécessaires à l'accueil d'enfants

  • La réunion de présentation : la réunion organisée par la PMI est un premier contact. Elle permet d'obtenir des informations sur le métier d'assistant(e) maternel(le) et cela dans son secteur géographique.
  • Le dossier d’agrément CERFA : un document incomplet ou mal complété est automatiquement rejeté. Complétez avec minutie, ce dossier téléchargeable en ligne.
  • L’entretien avec les puéricultrices : il s'agit d'un moment déterminant pour accéder au métier d'assistant(e) maternel(le), ce rendez-vous avec des professionnelles est un examen de passage, qui se travaille.
  • Préparer la visite à domicile : questions personnelles, éthiques, éducatives, de sécurité et environnementales : préparez-vous avec des exemples concrets.
  • La décision d’attribution ou de rejet d’agrément : accord plénier, rejet partiel ou intégral :la Collectivité Européenne d'Alsace rend sa décision, suite à l’étude du dossier, qui peut faire l’objet d’un appel.
  • Un financement pour aménager le logement : possibilité d'obtenir une aide pour financer les travaux de mise aux normes de l'habitation sur le plan sécuritaire.

L’assistant(e) maternel(le) doit ensuite suivre une formation de 120 heures : 70 heures doivent être réalisées pour se professionnaliser avant l’accueil du premier enfant et les 50 heures restantes sont à effectuer dans les deux ans qui suivent le premier accueil. Cette formation n’est pas obligatoire pour :

  • Les assistant(e)s maternel(le)s titulaires de tout diplôme dans le domaine de la petite enfance.
  • Les assistants familiaux ayant déjà suivi la formation du diplôme d’assistant familial.

Les étapes et la procédure de l'agrément

Pour pouvoir accueillir un enfant, l’assistant(e) maternel(le) doit obligatoirement être agréé(e) par la Collectivité Européenne d'Alsace (CEA) après avis des services de la Protection Maternelle et Infantile (PMI). C’est donc le premier interlocuteur duquel il faut se rapprocher, lors de sa démarche de demande d’agrément.

La CEA détermine l’âge et le nombre d’enfants, pouvant être accueillis simultanément. Le nombre maximal d’enfants de moins de 3 ans pour un agrément à domicile et en maison d’assistantes maternelles est de quatre. Néanmoins, à titre dérogatoire, la Collectivité Européenne d'Alsace peut autoriser le professionnel à accueillir six enfants simultanément.

Pour accompagner et guider les personnes désireuses d’exercer la profession, dans leurs démarches, les Centres de Protection Maternelle Infantile (PMI), les Centres Départementaux d'Action Sociale (CDAS) ou les Relais Petite Enfance (RPE) sont des antennes d'écoute et de conseil.

Trois temps sont essentiels, avant d'obtenir l'agrément

  1. La présence à la réunion d’information, qui permet de comprendre les réalités du métier. Sous forme d’assemblée ou de table ronde, la réunion animée par des puéricultrices de la PMI et animateurs de RPE sert à informer et aider la personne dans sa prise de décision pour devenir assistante maternelle.
  2. La constitution d’un dossier administratif de demande d’agrément. C’est une étape cruciale qui doit être effectuée avec rigueur, en ajoutant toutes les pièces jointes.
  3. Une visite d’évaluation à domicile effectuée par des puéricultrices de la PMI, pour clore la procédure d’agrément. Cet entretien permet de voir si le logement est adapté et s’il peut accueillir des enfants en toute sécurité. Sa taille détermine le nombre de places pour l’agrément.

 

20200127_093106