La police de sécurité au quotidien : un dispositif pour améliorer la tranquillité des habitants

Les services métropolitains de la prévention urbaine et de la presse (Eurométropole magazine) étaient présents le 23 mai à Fegersheim aux côtés d’une délégation de gendarmes, du policier municipal, du maire Thierry Schaal et de l’adjoint aux travaux et à la sécurité Jean-Michel Valentin, pour une opération de communication auprès des habitants et des commerçants. Les forces de l’ordre ont présenté l’initiative de police de sécurité au quotidien (PSQ) dont l’objectif est de maintenir une relation de confiance avec la population en accroissant la présence des gendarmes et de la police sur le terrain et les échanges avec les riverains, les commerçants et les gens de passage. Le but est de régler au plus vite les problèmes de tranquillité publique du quotidien qui n'ont pas forcément de dimension pénale et de prévenir toute implantation de criminalité dans les différents villages de la zone gendarmerie. La PSQ consiste en des patrouilles quotidiennes, des interventions, mais aussi par l'accueil aux victimes dans les brigades ou par la rapidité et la qualité des renseignements communiqués au téléphone ou sur internet par la brigade numérique.

La création d’un groupe de contact
Pour améliorer le contact avec la population qui est la mission de tous gendarmes départementaux, la compagnie de gendarmerie départementale de Strasbourg se dote d'un groupe de contact. Il sera constitué de 5 personnels d'active renforcé au quotidien par des gendarmes adjoints volontaires et des réservistes. Il est  appelé à appuyer les 5 brigades territoriales de l'Eurométropole de Strasbourg et les polices municipales dans la gestion quotidienne des missions de contact et de tranquillité publique. Ce groupe est dédié à assurer exclusivement des missions de prévention de proximité en complément des brigades. L'intervention et l'investigation restent du domaine des brigades territoriales.

 

 
Retour à la liste des actualités