La faune

Les abeilles

mielLa commune de Fegersheim s’est engagée depuis plusieurs années à mener une politique de reconquête de la biodiversité qui se traduit notamment sur le plan opérationnel par la mise en place de ruches. Depuis 2010, elle apporte ainsi son soutien à la démarche portée par l’association apicole de Strasbourg (ASAPISTRA) visant à développer des projets partenariaux autour de « L’ABEILL’en ville ». A cet effet, 6 ruches ont été installées sur le banc communal à proximité des prairies fleuries du parc de la Chapelle Saint Ulrich et du centre sportif et culturel. L’accueil des abeilles s’est mené avec la participation du Conseil Municipal des Enfants et des élèves des écoles primaires. Des parcours pédagogiques ont ainsi été réalisés et installés sur des totems à coté des ruches. Chaque année la commune procède à une récole de miel qui associe les enfants des écoles et ceux de l’Espace jeunes et du centre aéré. 

Les mammifères

gepmaMise en place en 2012, la collaboration entre la commune et le Groupe d’Etude et de Protection des Mammifères d’Alsace (GEPMA) permet aux habitants et notamment aux scolaires, d'appréhender la faune présente à Fegersheim. Des interventions pédagogiques dans les classes des écoles de la commune mais aussi au sein du Bio'tager sont ainsi organisées et animées par des interlocuteurs du GEPMA. La structure s'engage par ailleurs à assurer le suivi et la protection des mammifères sauvages présents sur le territoire. Des expositions thématiques sur le hérisson et la chauve-souris ont été montées à destination du public ces dernières années.

 

Les oiseauxpanneau oiseau

La LPO Alsace a réalisé, suite à la signature d'une convention avec la municipalité de Fegersheim, une mission de connaissance de l’avifaune du ban communal, et en particulier celle installée dans ou aux abords des terrains et bâtiments dont elle est gestionnaire. Au cours de l’hiver et du printemps 2011, un diagnostic patrimonial ainsi qu’un inventaire de la faune sauvage (oiseaux et mammifères) ont été réalisés. 26 terrains, façades extérieures et combles de bâtiments ont été visités au cours de ces investigations ; 16 d’entre eux peuvent représenter un certain intérêt pour la faune sauvage en général ou les oiseaux en particulier. Cette étude permet ainsi de mieux connaître les oiseaux présents à Fegersheim et surtout de pouvoir proposer des mesures simples et ciblées permettant de favoriser la présence des espèces inventoriées et d’en attirer de nouvelles.

Des 26 terrains ou bâtiments municipaux visités, 16 ont été retenus. Il s’agit principalement de ceux où l’activité humaine ne présente pas de danger pour les oiseaux, et des zones vertes où toutes les conditions sont réunies pour une cohabitation harmonieuse et durable avec les activités qui s’y déroulent. Les écoles et lieux à vocation sociale (maison de retraite, locaux associatifs) ont aussi été sélectionnés, car ils peuvent jouer un rôle important d’un point de vue pédagogique. Ainsi, la fabrication et l’installation de nichoirs, permet de sensibiliser le public au rôle de la nature en ville.